Mes mots rient

Écrits, songes et correspondances
A-t-on épuisé tous les rires
Tari la source des baisers
A-t-on essoufflé les soupirs
Jusqu'au tombeau de nos couchers
A-t-on à force de tendresse
Usé nos peaux à la caresse
A-t-on achevé nos demains
Fermé les yeux sur nos matins
A-t-on dans une ultime étreinte
Noyé nos âmes, brûlé nos corps
Dans l'absinthe de nos désirs?
A-t-on tué les papillons?

En suivant les petits cailloux.

A-t-on épuisé tous les rires
Tari la source des baisers
A-t-on essoufflé les soupirs
Jusqu'au tombeau de nos couchers
A-t-on à force de tendresse
Usé nos peaux à la caresse
A-t-on achevé nos demains
Fermé les yeux sur nos matins
A-t-on dans une ultime étreinte
Noyé nos âmes, brûlé nos corps
Dans l'absinthe de nos désirs?
A-t-on tué les papillons?