Mes mots rient

Écrits, songes et correspondances
Et du plaisir fugace
La magie qui s'effrite
Courez maigres rapaces !
Avec vos ailes en fuite
Et vos yeux lacérés
D'avoir trop fort erré
Tas de cendres s'amasse
Sur les jours qui jaunissent
Fripent les doigts, les faces
Et chute l'artifice
Et du plaisir fugace
C'est la faim qui agite
Et jette sur nos faces
Le masque du coït.










En suivant les petits cailloux.

Et du plaisir fugace
La magie qui s'effrite
Courez maigres rapaces !
Avec vos ailes en fuite
Et vos yeux lacérés
D'avoir trop fort erré
Tas de cendres s'amasse
Sur les jours qui jaunissent
Fripent les doigts, les faces
Et chute l'artifice
Et du plaisir fugace
C'est la faim qui agite
Et jette sur nos faces
Le masque du coït.