Mes mots rient

Écrits, songes et correspondances
Ne brûle pas de me posséder je t'appartiens.
Laisse-moi t'échapper pour mieux te revenir
Retiens seulement l'écho
Sur tes lèvres, de nos baisers.
Je suis à la douceur du jour
Comme au vent qui me fauche,
Sous le rire qui jaillit je suis
Dans un regard perdu
Une main suspendue.
Je suis à celui qui,
Un instant me saisit.

En suivant les petits cailloux.

Ne brûle pas de me posséder je t'appartiens.
Laisse-moi t'échapper pour mieux te revenir
Retiens seulement l'écho
Sur tes lèvres, de nos baisers.
Je suis à la douceur du jour
Comme au vent qui me fauche,
Sous le rire qui jaillit je suis
Dans un regard perdu
Une main suspendue.
Je suis à celui qui,
Un instant me saisit.