Mes mots rient

Écrits, songes et correspondances
(Café triste)
Quand on boit la tasse
Elle siphonne de nos veines
L'énergie encore à venir.
De même la tristesse aspire
Le bonheur et c'est la peine
Qui jaillit à sa place.