Mes mots rient

Écrits, songes et correspondances

À propos

Dans l'atelier du rimailleur, on pèse ses mots. Certains sont lourds de sens et d'autres insaisissables, cachés sur le bout de la langue, immobiles dans l'air ou prisonniers de nos gorges.

Quelques-uns tout empennés encore s'échappent en riant, se collent quelques instants dans la mémoire de qui passe à portée et voyagent ainsi de proche en proche, de poche en poche. Explore à ta guise gentil flâneur, ces mots sont pour toi autant que nous.

Dernier article

La fenêtre

par Ka

Nu comme un être À peine né Il a ouvert la fenêtre Vu le soleil levé Comment naître ?   Il a vu l'araignée Sur la plinthe laquée Filer ses peines en nid   À ton chevet l'iris La poussière en hélice Dans un rayon d'anis   Le bleu du ciel loin Le bleu des âmes moins   Naître, on ne sait pas On naît.   Comment revenir de la mort Alors Celle qui blesse Et seul le corps nous laisse ?   Commencer par ouvrir la fenêtre Et son cœur Devant bien en grand.