Mes mots rient

Écrits, songes et correspondances

À propos

Dans l'atelier du rimailleur, on pèse ses mots. Certains sont lourds de sens et d'autres insaisissables, cachés sur le bout de la langue, immobiles dans l'air ou prisonniers de nos gorges.

Quelques-uns tout empennés encore s'échappent en riant, se collent quelques instants dans la mémoire de qui passe à portée et voyagent ainsi de proche en proche, de poche en poche. Explore à ta guise gentil flâneur, ces mots sont pour toi autant que nous.

Dernier article

Je me souviens que j'ai oublié

par Ka

J'aimerais me souvenir mais la nuit est sans lune à l'intérieur. Je sais que les choses sont là. Je n'y ai pas accès. Je cherche. Je ne sais pas quoi chercher. Je n'ai jamais su. Le vide est immense. Il déborde. Dans mon crâne je sens les yeux qui tournent. Les murs sont lisses ils me renvoient mon image inlassablement le visage avide. Mes mains étaient les gardiennes Mes mains étaient les gardiennes Elles ne sont plus les miennes. Repus, de portes sans poignées les murs se moquent. J'entends le rire Il prend toute la place. Je devrais être aspirée…